Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jean b.

Mafé amafasson ©

23 Avril 2006 , Rédigé par jean b. Publié dans #Cuisine

-= Mafé amafasson © =-


-=oOo=-


Pour quatre à six personnes :

----------------------------------


- 1 petit kilo de boeuf à braiser, genre bourguignon ou macreuse

- 2 ou 3 oignons, selon taille

- 2 ou 4 carottes (ça, c'est le cachet perso)

- 250 grammes de pâte d'arachide (Dakatine® de préférence)

- 1 ou 2 pointes d'ail

- Un peu de gros sel pour le bouillon.

- Huile d'arachide ou végétale

- 1 piment antillais pas trop mûr (intact) ou, à défaut, une pointe

de couteau de purée de piments verts ou encore une petite cuillère à

thé de purée de piments standard.

- 2 bâtonnets d'écorce de cannelle


Facultatif (également cachet perso) mais envisageable :

- 1 morceau de lard, fumé ou non.


- Une cocotte épaisse, une cocotte-minute pouvant faire l'affaire.

- Une casserole pour la préparation d'un bouillon.

- Un diffuseur de chaleur, s'il est difficile d'obtenir un feu très

doux de votre cuisinière ou plaque de cuisson.

- Une grande cuillère en bois et une cuillère à soupe normale.



Préparation :

-------------


- Éplucher les oignons en rondelles ou en petits quartiers, la forme

importe peu.

- Éplucher les carottes et les couper en rondelles grossières ou,

mieux, en bâtonnets de taille moyenne.

- Éplucher et hacher l'ail, pas trop finement.

- Couper le lard en dés.

- Dénerver et dégraisser la viande et la couper en morceaux de

taille moyenne. Les chutes seront mises à contribution pour la

préparation du bouillon.


Préparer le bouillon avec les chutes de viande dans une casserole

d'eau salée. Écumer au besoin.


Dans la cocotte, faire rissoler dans l'huile, à feu moyen/vif, les

oignons, les carottes puis la viande. Selon la taille de la cocotte,

il pourra être envisagé de réserver au fur et à mesure.


Une fois que l'ensemble a pris la couleur qui va bien, ajouter la

pâte d'arachide, bien mélanger, c'est à dire avec une certaine

vigueur, la pâte d'arachide ayant la fâcheuse tendance à coller à

la cuillère de bois.


Verser le bouillon jusqu'à recouvrir le contenu de la cocotte,

remélanger de manière à tout bien répartir, baisser le feu au

_minimum_ (c'est là que la plaque peut aider). Rajouter les

bâtonnets de cannelle et l'ail haché puis poser délicatement le

piment vert sur la préparation. Bien couvrir.


Laisser cuire le plus longtemps possible. Deux heures peuvent

être un minimum. Mélanger de temps à autre. Si vous avez utilisé un

piment antillais, le sortir soigneusement, sans le crever, pendant

l'opération, à l'issue de laquelle il sera reposé tout aussi

soigneusement. Ceci ayant pour but de parfumer le plat sans en faire

un truc arrache-gueule, ce n'est pas le but de la manoeuvre ! Le

piment antillais est parfait pour ça parce que très parfumé. Sinon,

une petite pincée de piment fera l'affaire.


Servir avec du riz, thaï ou basmati et accompagné d'un bon vin.


Si ce n'est pas le bonheur, c'en a un avant-goût !


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

nicole80 24/09/2011 23:30



coucou jean comant va tu  ya un baille  kon ne te voyer plus   je suis contente de te trouver sur se blog  je suis toujoure vivante  a bientot de te lire  bisous